Dit l'office du tourisme... et les vignes grimpent chaque année un peu plus haut... droit dans la pente... à l'assaut de ce fameux rocher, dont je parle dans mon premier message.

030

Malgré le voile, dû au temps anticyclonique, je pense que vous pouvez distinguer ce qui en fait sa particularité et reconnaître "la Savoyarde" et sa coiffe traditionnelle appelée "frontière".

025

Il aurait fallu attendre un jour plus favorable mais j'ai hâte de vous montrer le sommet où me conduisent mes divagations dans les prés de la Thuile.

Le sol caillouteux des vignes est égayé de taches roses :

Eroduim_Bec_de_Grue

L'Erodium Bec de Grue, si petit, si modeste, ignoré de tous.

En filligranne ultime sommet de Belledonne, c'est le Rognier (à droite) relié à la crête des Hurtières par le col de la Perche.

038



Ici, il y a un fort... enfin... il y a eu... 

022

La citadelle a été détruite en 1706, quant au rocher il a nécessité récemment d'énormes travaux, un éperon menaçant de se détacher.

Ce qui subsiste, pour mon bonheur, c'est une colline, excellent belvédère. De là, le regard se porte du Mt Blanc au Mt Aiguille grâce à la vallée du Grésivaudan. Je monte fréquemment prendre le soleil, j'ai mon banc attitré, que d'ailleurs personne ne me dispute car depuis qu'une barrière interdit l'accès des voitures ma tranquilité est assurée. C'est peut-être pour cela qu'un nouvel hôte a élu domicile récemment...

026

Nous venons tout juste de faire connaissance, il est encore timide

027

De nombreuses orchidées (répertoriées) tentent de refleurir chaque année. Mais elles doivent se hâter avant de se faire dévorer par les tondeuses.

Voici un orchis bouc dans sa croissance actuelle. La photo est d'hier. Là où il est placé, il n'a aucune chance...

004

Il a toute ma compassion...

La prochaine fois je vous parlerai d'Aillleurs